« La lettre du Président »

Mes chers amis,
Toutes les organisations juives et tous les dirigeants de toutes les institutions communautaires se sont exprimées à la suite du Grand Rabbin de France pour appeler à faire barrage au Front National en votant au second tour des élections présidentielles pour Emmanuel Macron.
Comme toutes les évidences ce qui va sans dire va toujours mieux en le disant, car il aurait été contre nature de laisser planer un doute sur l’impérieuse nécessité de voter clairement pour le candidat du mouvement « En Marche ».
Contre nature même de s’abstenir quand le Front National en cachant son héritage génétique d’exclusion, de haine de l’autre et d’antisémitisme s’est donné une image de parti fréquentable…
Mais la question n’est même plus de voter le 7 pour Emmanuel Macron, il faut convaincre les indécis, et c’est notre rôle, aidés en cela par l’effroyable prestation télévisée de mercredi de la digne fille de son père, convaincre également ceux qui pensent montrer leur courage politique, à droite ou à gauche, en s’abstenant ou en votant nul…il reste encore 48 heures.
Toutefois tout ceci n’est pas encore suffisant et notre rôle de juifs, de résistants, doit aller plus loin, et au-delà d’un évident bulletin Macron dans l’urne, au-delà du bras de fer avec les indécis. Après le 7 mai il faut tout faire pour soutenir l’action qu’il va vouloir mettre « en marche » pour réformer notre pays, infléchir certains aspects de son programme si on ne partage pas toutes ses orientations, qu’on soit de droite ou de gauche.
Nous devons tout faire pour l’aider à sortir la France de la crise économique, sociale, morale et politique dans laquelle elle se fourvoie depuis 15 ans. Comme il fallait soutenir Manuel Valls qui a échoué devant les dogmatismes….
C’est la dernière chance qui s’ouvre à notre pays…sinon, dans 5 ans, la bête immonde aura encore pris plus de poids, alors qu’on peut encore espérer la faire maigrir…
Chabbat Chalom

Jacques Canet
Président de la synagogue